Media Centre

Nunavut Inuit Seek the Extradition of Joannès Rivoire/ Les Inuits du Nunavut demandent l’extradition de Joannès Rivoire

(September 6, 2022 – Iqaluit, Nunavut) Nunavut Tunngavik Inc. (NTI) President Aluki Kotierk and a delegation of Nunavut Inuit will travel to France, September 12-15, to seek the extradition of Father Joannès Rivoire.

“We urge President Macron, Prime Minister Borne and Justice Minister Dupont-Moretti to extradite Joannès Rivoire. For 22 of the past 26 years, Rivoire has been a fugitive wanted in Canada for prosecution. During this time, Rivoire has been under the care and protection of the Oblates in France to avoid negative publicity and to protect the reputation of Roman Catholics. The church and its priests are not above the law,” says President Aluki Kotierk.

The delegation will travel to Paris and Lyon and includes Steve Mapsalak, a survivor of Rivoire’s abuse, and Tanya and Jesse Tungilik, children of the late Marius Tungilik.

“Rivoire’s horrific actions haunted my late father Marius. By his actions, Rivoire sentenced us to lifelong suffering. He must be extradited to Canada to face justice,” said Tanya Tungilik.

There is an Extradition Treaty between Canada and France. Although France is reluctant to extradite French nationals to other countries for prosecution, the Canada-France Extradition Treaty does not prohibit Rivoire’s extradition. The extradition is possible and can be swift.

  • -30-

A media briefing is scheduled for September 7, 2022 at 10:00 am Eastern. To participate in and receive information, please contact:

Shawn Watchorn

Assistant Director of Communications

Nunavut Tunngavik Incorporated

Tel: (867) 975-4900/Toll-free: 1-888-646-0006

www.tunngavik.com

Nunavut Inuit Delegation to France

Biographies

Aluki Kotierk

Ms. Aluki Kotierk was re-elected as the President of Nunavut Tunngavik Incorporated (NTI) on February 9, 2021. She has a passion to empowering and improving Inuit lives and has a keen interest in ensuring Inuit culture and language are better incorporated into the way programs and services are delivered. After attaining a bachelor’s and master’s degree from Trent University, Ms. Kotierk worked for various Inuit organizations including Pauktuutit Inuit Women of Canada, Inuit Tapirisat of Canada (now Inuit Tapiriit Kanatami) and Nunavut Sivuniksavut. Ms. Kotierk returned to Nunavut where she has held senior management positions in the Government of Nunavut and the Office of the Languages Commissioner. Prior to her public election to the position of President, Ms. Kotierk was Director of Inuit Employment and Training for NTI. Originally from Igloolik, she lives in Iqaluit with her family.

Steve Mapsalak

Mr. Steve Mapsalak is a member of the Nunavut Wildlife Management Board, which is an Institute of Public Government under the Nunavut Agreement, a constitutionally protected treaty. He is a former two-term Member of the Legislative Assembly (MLA) in the Legislative Assembly of Nunavut. He first won the Akulliq seat in 2004. In 2013, he was re-elected to the legislature in the new district of Aivilik. Mr. Mapsalak was previously the Mayor of Naujaat, the Chair of the Board of Governors for the Nunavut Arctic College, the Treasurer for the Inuit Heritage Trust, and Senior Administrative Officer at the Hamlet of Naujaat. Mr. Mapsalak lives in Naujaat, Nunavut.

Tanya Tungilik

Ms. Tanya Tungilik seeks justice for her late father, Marius Tungilik. On July 29, 2022, in Iqaluit, Tanya addressed Pope Francis with Marius’ story and the intergenerational trauma their family lives with. Marius alleged sexual abuse by Brother Lucien Parent while attending Sir Joseph Bernier and Turquetil Hall, an Oblate operated residential school in Chesterfield Inlet, Nunavut. Marius also alleged sexual abuse by Father Joannès Rivoire in Naujaat at the local grocery store. These allegations led to charges and an arrest warrant which Rivoire has evaded since 1998 by residing in France under the protection of the Oblates of Mary Immaculate, an order of Roman Catholics. Ms. Tungilik has had a long career in human resources, as her father did. She lives in Rankin Inlet, Nunavut and is the mother to Michael.

Jesse Tungilik

Mr. Jesse Tungilik is an interdisciplinary artist based in Iqaluit, Nunavut. He is the creator of The Spirit of Intergenerational Trauma, an insect-like creature haunted by a spirit of trauma, represented by a fused figure on its back. It documents Jesse’s complex relationship with his father, the late Marius Tungilik. The sculpture is about Jesse’s healing from intergenerational trauma. He lives in Iqaluit, Nunavut.

Kilikvak Kabloona

Kilikvak Kabloona is the Chief Executive Officer of Nunavut Tunngavik Inc (NTI) and affiliated companies including Makigiaqta Inuit Training Corporation and Nunavut Tunngavik Foundation. Ms. Kabloona works towards Inuit economic, social and cultural well-being through the full implementation of the Nunavut Agreement. Prior to joining NTI, she was Associate Deputy Minister for the Government of Nunavut and responsible for developing an action plan to reduce the incidence of suicide by Nunavut Inuit. A risk factor for suicide in Nunavut is childhood sexual abuse.  Ms. Kabloona holds a Bachelor of Commerce from the University of Calgary, a Management Diploma from Thompson Rivers University and a Certificate in Indigenous Languages from the University of Victoria and Pirurvik Centre. Originally from Baker Lake, she lives in Iqaluit, Nunavut with her family.

David Aglukark

David Aglukark Jr. is the Program Manager, Missing Children of Residential Schools for Nunavut Tunngavik Inc. (NTI). In this role, he collects data on Inuit children who died while attending residential school, oral history on Inuit children who attended residential schools and never returned, and Inuit babies born to students of residential school and are missing. Mr. Aglukark retired in 2021 from the Royal Canadian Mounted Police after 25 years of service and is a graduate of Nunavut Sivuniksavut. Originally from Arviat, he lives in Iqaluit, Nunavut with his family.

Le 6 septembre 2022 – Iqaluit (Nunavut) – La présidente de la société Nunavut Tunngavik Inc. (NTI), Aluki Kotierk, et une délégation d’Inuits du Nunavut se rendront en France du 12 au 15 septembre pour demander l’extradition du père Joannès Rivoire.

« Nous exhortons le président Macron, la première ministre, madame Borne, et le ministre de la Justice, monsieur Dupond-Moretti à extrader monsieur Joannès Rivoire. Au cours de 22 des 26 dernières années, il a été un fugitif recherché au Canada afin d’être traduit en justice. Pendant cette période, M. Rivoire a été sous la garde et la protection des Oblats en France afin d’éviter toute publicité négative et de protéger la réputation des catholiques romains. L’église et ses prêtres ne sont pas au-dessus de la loi », a déclaré Aluki Kotierk, présidente de NTI.

La délégation se rendra à Paris et à Lyon et inclura Steve Mapsalak, un survivant des sévices de M. Rivoire, ainsi que Tanya et Jesse Tungilik, enfants de feu Marius Tungilik.

« Les actes odieux de M. Rivoire ont hanté mon défunt père Marius. Par ses actions, M. Rivoire nous a condamnés à souffrir toute notre vie. Il doit être extradé au Canada pour faire face à la justice », a affirmé Tanya Tungilik.

Il existe une convention d’extradition entre le Canada et la France. Bien que la France soit réticente à extrader des ressortissants français vers d’autres pays pour y être poursuivis, la Convention d’extradition entre le Canada et la France n’interdit pas l’extradition de M. Rivoire. L’extradition est possible et peut être rapide.

  • -30-

Un point de presse est prévu le 7 septembre 2022, à 10 h (heure de l’Est). Pour y assister et recevoir des informations, veuillez communiquer avec :

Shawn Watchorn

Directeur adjoint des communications

Nunavut Tunngavik Inc.

Tél. : 867 975-4900/sans frais : 1 888 646-0006

www.tunngavik.com

ᓄᓇᕗᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᐅᐃᕖᕐᔪᐊᒃᑯᑦ ᓄᓇᖓᓐᓄᙵᐅᓂᐊᖅᑐᑦ ᕗᕌᓐᔅ ᑭᒃᑰᓂᖏᑦ

Aluki Kotierk

Madame Aluki Kotierk a été réélue à la présidence de la société Nunavut Tunngavik Incorporated (NTI) le 9 février 2021. Elle se passionne pour l’autonomisation et l’amélioration de la vie des Inuits et elle tient tout particulièrement à ce que la culture et la langue inuites sont mieux intégrées dans la prestation des services et l’exécution des programmes. Après avoir obtenu un baccalauréat et une maîtrise de l’Université Trent, Mme Kotierk a travaillé pour diverses organisations inuites, notamment Pauktuutit Inuit Women of Canada, Inuit Tapirisat of Canada (maintenant Inuit Tapiriit Kanatami) et Nunavut Sivuniksavut. Mme Kotierk est retournée au Nunavut où elle a occupé plusieurs postes de haute direction au sein du gouvernement du Nunavut et du Bureau du commissaire aux langues. Avant son élection à la présidence, Mme Kotierk était directrice du service de l’emploi et de la formation des Inuits de NTI. Originaire d’Igloolik, elle vit à Iqaluit avec sa famille.

Steve Mapsalak

Monsieur Steve Mapsalak est membre du Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut, qui est un institut de gouvernement public en vertu de l’Accord du Nunavut, un traité protégé par la Constitution. Il a été député provincial à l’Assemblée législative du Nunavut lors de deux mandats. Il a remporté le siège d’Akulliq pour la première fois en 2004. En 2013, il a été réélu à l’Assemblée législative dans le nouveau district d’Aivilik. M. Mapsalak a déjà été maire de Naujaat, président du Comité des gouverneurs du Collège de l’Arctique du Nunavut, trésorier de la Fiducie du patrimoine inuit et agent administratif principal du hameau de Naujaat. M. Mapsalak demeure à Naujaat, au Nunavut.

Tanya Tungilik

Madame Tanya Tungilik réclame justice pour son défunt père, Marius Tungilik. Le 29 juillet 2022, à Iqaluit, Tanya s’est adressée au pape François pour lui raconter l’histoire de Marius et le traumatisme intergénérationnel avec lequel vit leur famille. Marius a allégué avoir été victime d’abus sexuels de la part du frère Lucien Parent alors qu’il fréquentait l’école de jour Sir Joseph Bernier et Turquetil Hall, un pensionnat exploité par les Oblats à Chesterfield Inlet, au Nunavut. Marius a également allégué avoir été agressé sexuellement par le père Joannès Rivoire à Naujaat, à l’épicerie locale. Ces allégations ont conduit à des accusations et à un mandat d’arrestation auquel le père Rivoire s’est soustrait depuis 1998 en résidant en France sous la protection des Oblats de Marie Immaculée, un ordre catholique romain. Mme Tungilik a longtemps fait carrière dans les ressources humaines, comme son père. Elle vit à Rankin Inlet, au Nunavut, et est la mère de Michael.

Jesse Tungilik

Monsieur Jesse Tungilik est un artiste interdisciplinaire établi à Iqaluit, au Nunavut. Il est le créateur de The Spirit of Intergenerational Trauma, une créature évoquant un insecte, hanté par un esprit marqué par un événement traumatisant, représenté par un personnage fusionné sur son dos. Elle témoigne de la relation complexe de Jesse avec son père, feu Marius Tungilik. La sculpture évoque la guérison de Jesse à la suite d’un événement traumatisant intergénérationnel. Il vit à Iqaluit, au Nunavut.

Kilikvak Kabloona

Kilikvak Kabloona est chef de la direction de Nunavut Tunngavik Inc. (NTI) et de ses sociétés affiliées, dont la Makigiaqta Inuit Training Corporation et la Nunavut Tunngavik Foundation. Mme Kabloona travaille pour assurer le bien-être économique, social et culturel des Inuits par la mise en œuvre intégrale de l’Accord du Nunavut. Avant de rejoindre NTI, elle a occupé le poste de sous-ministre déléguée du gouvernement du Nunavut et a été responsable de l’élaboration d’un plan d’action visant à réduire l’incidence du suicide chez les Inuits du Nunavut. Un des facteurs de risque de suicide au Nunavut est lié à la violence sexuelle vécue dans l’enfance. Mme Kabloona détient un baccalauréat en commerce de l’Université de Calgary, un diplôme en gestion de l’Université Thompson Rivers et un certificat en langues autochtones de l’Université de Victoria et du Centre Pirurvik. Originaire de Baker Lake, elle vit avec sa famille à Iqaluit, au Nunavut.

David Aglukark

David Aglukark Jr. est le gestionnaire du programme des Enfants disparus des pensionnats (Missing Children of Residential Schools) pour Nunavut Tunngavik Inc. (NTI). À ce titre, il recueille des données sur les enfants inuits décédés au moment où ils fréquentaient un pensionnat, sur l’histoire orale des enfants inuits qui ont fréquenté les pensionnats et qui n’y sont jamais retournés, et sur les bébés inuits dont les parents étaient des élèves de pensionnats et qui sont portés disparus. M. Aglukark a pris sa retraite de la Gendarmerie royale du Canada en 2021, après 25 ans de service, et est diplômé du programme Nunavut Sivuniksavut. Originaire d’Arviat, il demeure à Iqaluit, au Nunavut, avec sa famille.

Download (PDF, 233KB)

Download (PDF, 331KB)

Download (PDF, 246KB)

Download (PDF, 364KB)